L’ambassadeur, Olivier Guyonvarch

Olivier Guyonvarch est ambassadeur de France en Jamaïque depuis octobre 2021.

Présentation de l’ambassadeur

Né le 18 août 1965, M. Olivier GUYONVARCH est Conseiller des Affaires étrangères hors classe. Il est Chevalier de l’Ordre national du Mérite, titulaire de la médaille des Affaires étrangères (échelon or), de la médaille des services volontaires de la Défense nationale, et est réserviste citoyen de la Marine nationale (CF).

Le mot de l’ambassadeur

Je suis heureux de vous accueillir sur le site internet de l’ambassade de France en Jamaïque. Je vous remercie pour votre visite, et je tiens tout d’abord à me présenter. Je suis diplomate de carrière, spécialiste de la Chine et du droit de la mer. Avant d’entrer au Ministère des Affaires étrangères, j’ai suivi des études techniques agricoles jusqu’au BTS (1986). J’ai ensuite passé une maîtrise de chinois (1990) par passion pour cette langue et cette culture, et me suis rendu en Chine régulièrement depuis 1988.

Je suis entré au Ministère des Affaires étrangères par le concours de Secrétaire de chancellerie (1996), puis ai passé les concours de Secrétaire (2001) et Conseiller des Affaires étrangères (2004), dans le cadre d’Orient.

J’ai débuté ma carrière au Quai d’Orsay à la Direction des Affaires budgétaires et financières (1996-1998), puis j’ai été affecté en Chine en tant que vice-consul au consulat général de France à Wuhan (1998-2001). Je suis ensuite rentré à Paris à la Direction d’Asie et d’Océanie sur un poste de rédacteur (2001-2005), d’abord à la sous-direction d’Asie du sud-est puis à la sous-direction d’Extrême-Orient (en charge de la politique intérieure chinoise).

Je suis reparti à l’ambassade de France à Pékin de 2005 à 2008 au poste de conseiller de presse et de communication, puis à l’ambassade de France à Singapour en tant que 1er conseiller, adjoint de l’ambassadeur (2008-2012).

De retour à Paris j’ai choisi le poste de sous-directeur du droit de la mer, du droit fluvial et des pôles au sein de la Direction des Affaires juridiques (2012-2016). C’est à cette période que je me suis rendu quatre fois à Kingston pour diriger la délégation française au sein de l’Autorité internationale des fonds marins, et que j’ai beaucoup apprécié ce pays et sa culture.

Je suis retourné à Pékin en 2016-2017 au poste de conseiller et chargé de mission pour l’ambassadeur sur les questions de droit international et de sécurité, puis j’ai été nommé consul général de France à Wuhan (2017-2021), une période marquée par le déclenchement de l’épidémie de Covid-19 et l’évacuation par la voie aérienne coordonnée par la France de 520 ressortissants français, européens et étrangers tiers.

J’ai choisi d’être ambassadeur à Kingston afin de mettre mon expérience au service des relations entre la Jamaïque et la France, deux pays qui sont voisins à travers les collectivités françaises d’Outre-mer dans les Antilles. La France et la Jamaïque ont des atouts dans des domaines complémentaires, et je mets chaque jour mon action et celle de mon équipe au service du renforcement des liens bilatéraux tissés de longue date dans les domaines économiques, culturels, scientifiques, éducatifs et de sécurité. Je souhaite pouvoir, avec chacune et chacun d’entre vous, les renforcer, au bénéfice de nos deux pays et de nos deux peuples.

En tant que Représentant permanent auprès de l’Autorité internationale des fonds marins, je veille aux intérêts français dans l’exploration des ressources minérales des grands fonds au-delà des zones de juridiction nationale. Je relaie les positions de la France en faveur de l’exigence de la protection de l’environnement des grands fonds marins et de la prise en compte des intérêts des Etats en développement dans l’élaboration du futur régime d’exploitation.

Dernière mise à jour le : 13 octobre 2021